Pépé & Mémé Corporation

Le forum du blog Pépé & Mémé Corporation.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionSite

Partagez | 
 

 [Avis en Vrac] Numéro 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnonaud
Arnonaud
avatar

Masculin Vierge Coq
Nombre de messages : 3489
Age : 24
Perso P&M Corp favori : Arnonaud
Inscrit le : 16/05/2007

MessageSujet: [Avis en Vrac] Numéro 9   Mar 25 Aoû 2009 - 12:42



Numéro 9 - Avis en Vrac


Introduction :

Après le Court-Métrage, « Nine », primé aux Oscars, Shane Acker signe ici son premier film, qui n’est autre qu’une version longue de son excellent court-métrage post-apocalyptique. Alors, est-ce que ce film d’animation est le prémisse d’une longue série ? Tim Burton a-t-il eu raison de produire ce long-métrage ? Le dessin animé mature en 3D existe-t-il enfin ? Où est-ce au contraire, un film décevant ? Un potentiel mal exploité ? Une attente injustifiée et une petite distribution justifiée ? Réponse ci-dessous !

Avis :


La première Bande-Annonce de Numéro 9 avait tout pour allécher, un univers apocalyptique, de l’aventure grand spectacle, un côté mature, Tim Burton en production, l’adaptation d’un court primé aux Oscars, de grands doubleurs (en VO seulement). Inutile donc de vous dire a quel point, chez Ciné Mémé, nous attentions ce long-métrage qui aurait pu être un excellente surprise cette année.

Mais vous aviez bien lu, aurait pu. En effet, malgré quelques atouts dans son jeu, tel que le côté mature du film, des méchants au design travaillé, et un début savamment rythmé ; le film est une énorme déception. Avant d’en parler plus en détails, approfondissons les points forts :

Mature, car ici toute l’humanité n’existe plus, et car il y a des morts parmis les héros qui ne ressuscite pas (diantre !). Mature car, au début seulement, il y a des effets de surprises et un côté « survival ». Hélas, au final ces côtés matures sont trop peu présents pour en faire un dessin animé 3D pour les « grands » et le côté gamin domine, alors qu’il n’est pas adapté pour les petits à cause des faits susnommés.

Ensuite, comme je le disais, le design des machines est soigné, c’est clair, elles ont de la gueule. Froid, métallique, puissant, massif, horrifique. Ce sont des bijoux d’apparence. La Bête (le grand méchant du court) est toujours aussi beau et génialissime (dommage qu’il soit sous-exploité), la chauve-souris est très réussi, le serpent un peu moins et le Cerveau à un côté grand méchant qui fait plaisir, même si malheureusement, au final le méchant n’est pas aussi vilain que son look et n’est pas l’horrible sadique robotique qu’on aurait voulu. En grand méchant d’animation cette année, on lui préférera la géniale Other Mother et Charles Muntz de – respectivement – Coraline et Là-Haut.

Toujours niveau design, on pourra aborder celui des héros. Et même si 9 est assez réussi (même si sa texture de matière est assez étrange), ces partenaires lui ressemblent trop (surtout 5 !) et certains ont un look assez minable (on pensera à 8 ainsi que 3 et 4). De plus, même si on peut comprendre l’évolution de la construction des poupées de 1 par rapport à 5 par rapport à 9. Pourquoi diable, le Créateur a-t-il fait 3 et 4, 6, 7 ou même 8 ?

Outre leur logique de construction inexplicable et le manque de charisme visuel de certains, leurs caractères sont aussi problématiques. Ainsi nous avons des personnages stéréotypés survolés (8, 6 entre autres) ou bien trop classiques (le reste) qui gâchent quand même l’immersion dans leur quête post-apocalyptique.

D’ailleurs parlons en de leur quête et du scénario. Et bien autant prévenir tout de suite, c’est du grand N’IMPORTE QUOI ! Le scénario est abracadabrantesque et incompréhensible, si bien qu’on passe les 20 dernières minutes a essayé de comprendre un scénario sans logique, ce qui nous sort sans mal de l’univers. Un grand raté de ce côté-là, d’autant plus que la quête n’est pas des plus épiques, l’action est bien trop rare (seulement 4 combats !), les problèmes de rythmes sont nombreux et ça s’essouffle vite passé la mort de la bête (même si la chauve-souris rehausse un peu le niveau).

Au niveau réalisation, rien de bien spécial, Shane Acker nous offre un film d’animation 3D dans la moyenne (basse ?) : les textures sont pas mal mais parfois trop voyantes, les humains sont tous simplement ratés dans leur rendus et le reste n’est pas grandiose. Un peu de 3-D Relief aurait toutefois permis de donner – justement – plus de relief à l’univers dont on a du mal à s’imprégner (notamment grâce au score parfaitement oubliable).


Les +

- Plus mature que la majorité des dessins animés 3D
- Un mecha-design soigné.
- Un début alléchant.

Les –

- Un combat final raté.
- Une histoire abracadabrante qui ne tient pas la route.
- Personnages principaux au design raté et aux caractères stéréotypés.
- A du mal à tenir la durée.
- Réalisation en demi-teinte.
- La Bête, sous-exploitée.

Conclusion :

Shane Acker nous livre ici son premier film, et c’est une énorme déception en vue de l’attente qu’on en avait. C’est bien simple, c’est un ratage. Même si le début est bien fait, même si c’est plus mature que la masse des productions 3D, même si les mechas ont une bonne gueule, les héros se ressemblent tous et ne ressemblent à rien, le scénario est abracadabrant et incompréhensible, le rythme est mal géré, les persos sont – pour la majorité – sous exploités et la réalisation n’a rien de spéciale. Un film à oublier vite.


Note : 4,5/10.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creabd.canalblog.com
Mémé
Mémé
avatar

Masculin Vierge Coq
Nombre de messages : 2140
Age : 24
Perso P&M Corp favori : Mémé !
Inscrit le : 16/05/2007

MessageSujet: Re: [Avis en Vrac] Numéro 9   Jeu 27 Aoû 2009 - 10:52

Là encore, je suis complètement d'accord avec toi : le film avait tout pour être excellent, mais au final c'est une énorme déception.

Enfin je suis pas totalement d'accord avec toi sur certains points, nottament sur les petits pantins numérotés (car pour les machines, on est d'accord, même si le serpent je l'aime bien, c'est celui qui est à mon sens le plus "traumatisant" pour les mioches, avec sa tête de bébé éclatée de partout). Moi j'aime bien le character design, mais le véritable problème à propos de leur personnalité, c'est pas qu'ils sont stéréotypés (quoi que), c'est que leur background est inexistant, leur personnalité est comme le propos mature du film, survolé. Plus ça va plus ça devient une sorte de film pour enfants, alors que le début laissait présager un truc plus adulte.

D'ailleurs, je pense qu'une structure différente du film en commençant par la déchéance de l'humanité, avec un peu plus d'explications, aurait permis au spectateur de mieux se situer et de comprendre l'histoire un peu mieux (en plus de donner du rythme au film) Les japonais restent donc les maîtres pour le moment des films d'animation 100% matures, et c'est pas encore aujourd'hui qu'on trouvera un film sombre dans le genre chez les américains et en 3D (Même les français l'ont fait le coup du film d'animation, certes en 2D ; mature !!! Faut se bouger bondediou !)

_________________
"Why must fireflies die so young ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Avis en Vrac] Numéro 9
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [VDS] APN Panasonic Lumix FZ 38
» Un petit avis en vrac
» Livre sur la retouche photo
» Nouvelles acquisitions - Novembre 2013
» Elle est arrivée: Formula TEN HPI photo en vrac bas de page 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pépé & Mémé Corporation :: Partie Mémé :: Ciné-Mémé :: 1- Cinéma :: Avis en Vrac-
Sauter vers: